Odoo image et bloc de texte

Brasserie Mac Never's & Co.

Bières et Kombuchas Artisanales Aindinoises

01430 Maillat            A40 - Sortie 8


Ouvert les vendredis  et samedis

  16h00 - 21h00  

Voilà.... c'est fini.... c'est la rentrée !
On sait c'est pas cool mais bon, la bonne nouvelle, c'est qu'on est de retour et que la bière et la kombucha sont au frais pour trinquer vendredi soir car, oui, le pub rouvre ses portes le 2 septembre à 16h00 !

Pour ce qui est de nos déambulations pour le mois de septembre, vous pourrez nous retrouver :

samedi 10 et dimanche 11 à la buvette du Bois en Fête à Maillat ( la Bee Queen cqfd -:) ) 

samedi 24 et dimanche 25 à la Verpibière à la Verpillière (The Festival de la bière !)

https://verpibiere.wixsite.com/2022

Lorsqu'un chocolatier Meilleur ouvrier de France

rencontre un brasseur....

     

...donc quand Vincent Durant et Franck se rencontrent !
Ils imaginent une bière brassée avec les fèves de cacao que Vincent utilise pour confectionner ses délicieux chocolats à Châtillon sur Chalaronne...

De cette collaboration est née la Tchocoatl * , une bière typée stout douce et légère avec une mousse onctueuse à 4.5°!

En cette période difficile, on se laisse porter par sa douceur et son goût de cacao... c'est comme un gros câlin qui fait un bien fou !

Attention édition limitée !   
 

*Pourquoi "Tchocoatl": 

Avant d’être  découvert en 1519 par Hernán Cortés , le cacao était  traditionnellement utilisé par les Aztèques et les Mayas , indigènes du Mexique et d’Amérique centrale. Réservé à l’élite, il était consommé dans une boisson,  le « Tchocoatl » , diluée dans l’eau, parfumée à la vanille, à laquelle on ajoutait du piment accompagné d’autres épices, sucré au miel, et battu énergiquement pour former une mousse épaisse à sa surface.

Chez les Mayas, il était essentiellement utilisé pour des cérémonies religieuses. Les Aztèques, quant à eux, diffusèrent la fève, au fil de leur expansion dans les autres régions du Mexique.

La boisson tiède et amère que les espagnols découvrirent ne faisait pas l’unanimité au sein des conquérants. Si son adoption connut un  immense succès  au sein de l’élite coloniale, c’est grâce aux  moines Espagnols  qui eurent l’idée de substituer le miel par le sucre de canne, le piment par la cannelle, et qui se mirent à la boire chaude.